Home > > Le Family Office luxembourgeois – futur PSF spécialisé
Le Family Office luxembourgeois – futur PSF spécialisé
 
Depuis de nombreuses années, le Luxembourg est l’un des moteurs de la scène internationale en matière de règlementation, de régulation et de compliance pour l’ensemble des activités financières. Le pays s’intéresse dès lors à l’activité croissante de Family Office en marge des activités financières plus «traditionnelles».
 
Contexte

Au vu de l’engouement pour le métier de Family Office, le législateur a décidé de définir et de réglementer cette activité. Aujourd’hui seuls les Etats-Unis ont défini cette notion de Family Office dans le Dodd-Frank Act entré en vigueur le 21 juillet 2010 suite à la crise des subprimes et à la crise financière qui s’en est suivie. Afin de compléter la gamme des services proposés par la Place, un projet de loi a été déposé le 17 novembre 2011 à la Chambre des Députés. Ce projet précise le champ d’application de l’activité de Family Office et la définie comme étant celle qui « consiste à fournir, à titre professionnel, des conseils ou services de nature patrimoniale à des personnes physiques, à des familles ou à des entités patrimoniales appartenant à des personnes physiques ou à des familles ou dont elles sont fondatrices ou bénéficiaires ». Une définition qui comporte deux éléments nécessaires : le patrimoine -ou plus exactement l’administration de celui-ci -et l’aspect financier ( : au minimum un actif financier).
 
L’avenir
 
Les professionnels luxembourgeois du secteur du Family Office vont enfin pouvoir se prévaloir du label « PSF ». Le futur agrément « Family Office » sera de toute évidence un avantage et une preuve de qualité tant pour les acteurs de cette profession que pour les familles elles-mêmes. A l’instar des autres activités supervisées du secteur, le processus d’agrément pour Family Office, on parle ici de « multi Family Office », constituera un premier gage évident de sérieux pour tous les professionnels désirant se prévaloir du futur article 28-6 de la loi modifiée du 5 avril 1993 relative au secteur financier. 
 
Le rôle de Centuria Capital
 
C’est dans ce contexte et en attendant que ce projet de loi prenne vie, que Centuria Capital Luxembourg S.A. va entamer sa mue vers cette nouvelle activité réglementée. Forte de son expérience de plusieurs années comme PSF spécialisé en Domiciliation, Centuria Capital peut également se targuer de disposer d’une expérience réussie et reconnue en finance islamique. C’est en associant l’ensemble de ses compétences et de ses activités de domiciliataire que Centuria Capital va s’orienter naturellement vers cette activité de Family Office, avec les mêmes principes et valeurs,qui font sa réussite aujourd’hui : confidentialité, confiance et savoir-faire. 
 
Thierry Grosjean
Administrateur délégué
Centuria Capital Luxembourg S.A.